Salon de l'Agriculture : BASF partenaire d’un consortium sur le biocontrôle

carole.plancon

Animatrice de communauté du Creator Space™ online France

Le Salon de l’Agriculture s’est déroulé du 21 février au 1er mars et a réuni environ 700 000 personnes. Agriculteurs et néophytes, petits et grands, tous étaient présents pour cet évènement national célébrant la culture agricole française avec pédagogie et savoir-faire.

Le Salon de l’Agriculture n’était pas juste l’occasion de se divertir en famille, mais aussi d’assister et de participer à des débats sur des enjeux agricoles.

C’est ainsi que Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture et François Houllier, président Directeur Général de l’Inra, ont lancé un consortium, une collaboration entre plusieurs acteurs pour pouvoir sortir des pistes de réflexion et des solutions, de recherche-développement et d’innovations sur le biocontrôle dont BASF France.

Pour l’heure, treize partenaires font partie du projet : le ministère de l’Agriculture, l’Inra (Institut national de la recherche agronomique), le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement), l’Acta (le réseau des instituts techniques), IBMA France, BASF, Bayer, Koppert France, Lesaffre, De Sangosse, Goëmar, InVivo, Syngenta. Le CNRS pourrait bientôt rejoindre le consortium, avec notamment ses recherches sur les substances naturelles d’origine marine.

Parmi les enjeux de ce consortium : cibler les problématiques sur les cultures, développer le criblage haut débit pour repérer plus rapidement les meilleures pistes, mettre au point des variétés mieux adaptées à ces nouvelles solutions.

L’objectif n’est pas de se limiter aux seuls produits de biocontrôle, mais d’étendre le périmètre d’action aux conditions d’insertion de ces produits dans les systèmes de production, aux outils d’aide à la décision et aux activités de conseils et de coordonner les acteurs du biocontrôle dans le double objectif d’offrir aux utilisateurs, en premier lieu, les agriculteurs, des méthodes alternatives en matière de produits phytosanitaires, et de contribuer à la consolidation du secteur français du biocontrôle, source de richesses et d’emplois.

Le biocontrôle : un enjeu pour l’agriculture de demain

Dans le cadre du plan national EcoPhyto, le gouvernement a pour objectif de réduire le recours aux produits phytosanitaires sans que cela n’ait d’incidence sur la production agricole, que ce soit en termes de volume, de qualité ou de prix. L’enjeu de demain est de trouver une alternative à l’utilisation exclusive des pesticides et le biocontrôle pourrait contribuer à cet enjeu de taille pour l’agriculture française.

BASF et le biocontrôle : un enjeu d’expertise

BASF est légitime dans ce nouveau partenariat : En effet, BASF est déjà à l’écoute des nouveaux enjeux du monde de l’agriculture en associant protection des cultures et biocontrôle et en proposant des méthodes fiables comme la confusion sexuelle en viticulture et arboriculture ou les trichogrammes en maïs.

«Certes, le biocontrôle est un élément de progrès qui se développe, mais il reste marginal en grandes cultures, en attente d’une rupture technologique pour la production de solutions technico-économiques acceptables par les agriculteurs», explique Laurent Jamet, Responsable Agriculture Durable chez BASF en France.

Sources :

BASF Agro - Associer biocontrôle et protection des cultures: un enjeu d’expertise

INRA – Lancement d’un consortium de recherche et innovation pour le biocontrôle

Agriculture.gouv.fr – Lancement d’un consortium de recherche et innovation pour consolider le secteur français du biocontrôle 

Rejoindre la discussion