La santé et la sécurité au travail avec BASF

carole.plancon

Animatrice de communauté du Creator Space™ online France

Saviez-vous que BASF a été la première entreprise à embaucher un médecin du travail en 1866 ? Les campagnes Did You Know sensibilisent chaque mois les collaborateurs de BASF partout dans le monde sur des problématiques de Développement Durable et sur les actions du groupe. La campagne du mois de septembre met en avant la santé et la sécurité au travail par le biais d’informations pertinentes et d’infographies ludiques. Focus sur un sujet en puissance aujourd’hui et pour les années à venir.

Veiller sur le bien-être des collaborateurs est l’une des principales priorités de BASF. Pour répondre à ses objectifs en matière de santé et de sécurité, différentes mesures sont prises pour sensibiliser le collaborateur aux risques au sein de l’entreprise mais aussi pour former et organiser les équipes EHS (Environnement Hygiène Sécurité) dont, dernièrement, l’embauche d’un médecin coordinateur.

Le médecin coordinateur a un rôle transverse, comme nous l’explique Hervé Baudelocque, premier médecin coordinateur de BASF en France : il doit développer un réseau de médecins du travail pour BASF en France, praticiens qui n’ont pas, d’ordinaire, la possibilité d’échanger ni de travailler ensemble. Créer un réseau est un challenge motivant ! Ceci implique de coordonner tous les médecins en cohérence avec les guidelines de l’Allemagne tout en respectant la réglementation française, qui est complexe et mouvante.

« Il y a une première étape qui est celle d’analyse et d’écoute du terrain, repérer les points forts et les axes d’amélioration pour pouvoir valoriser les bonnes pratiques, les diffuser, puis créer une communauté qui aurait les mêmes références. »

Cette embauche vient renforcer la politique de santé et de sécurité de BASF en France. Celle-ci est articulée par différentes initiatives et mesures pour que le lieu de travail reste un endroit sûr et que les personnes rentrent en bonne santé chez elles, tout ceci rentrant dans le plan du service EHS dirigé par Pascal Masset, QEHS Country Functional Head.

« On ne rigole pas avec la sécurité et la santé. »

Pour améliorer son bien-être et son confort au bureau, Hervé Baudelocque nous donne quelques conseils :

« Le travail sur écran peut parfois provoquer une fatigue au niveau des yeux, des troubles musculosquelettiques et aussi un état de tension musculaire. Pour améliorer son quotidien, pensez à régler la hauteur du siège pour qu’il soutienne le bas de votre dos et votre courbure dorsale.

Quittez de temps à autres l’écran des yeux, et regardez au loin pour faire une pause pour les yeux. Faites une pause toute les heures de 5 minutes si vous travaillez en continu devant l’écran, bougez et n’hésitez pas à vous étirer ! »

Dans ce sens ont également été mises en place les semaines sécurité, pour sensibiliser les collaborateurs aux risques, que ce soit sur le lieu de travail (psychologique) ou sur la route, pour créer une « culture sécurité » qui permettrait à tous d’adopter les bons gestes, autant au travail que dans la vie de tous les jours.

Pascal Masset estime que la mission du service EHS sera totalement effective lorsque les employés adopteront à la fois les bonnes pratiques en entreprise mais qu’elles deviennent des réflexes dans la vie de tous les jours tels que « couper l’électricité avant de changer une ampoule ou tondre du gazon avec de bonnes chaussures et des lunettes ».

Et vous, que faites-vous en matière de santé et de sécurité au travail ? Quels sont vos conseils ?

il y a 8 mois

Rejoindre la discussion

  • Certes, la sécurité et la santé des collaborateurs doivent être à la base de tout environnement de travail. Mais au-delà : Le bien-être quotidien, ce n'est pas un luxe ! Des études scientifiques démontrent et chiffrent l'influence de la qualité de l’environnement intérieur dans les bureaux sur la performance des occupants*. Le bien être est donc la base du bon travail! *http://lodel.irevues.inist.fr/pollution-atmospherique/index.php?id=2086