Comment améliorer le stockage de l’énergie ?

Surfer sur Internet, travailler et téléphoner pendant nos déplacements, conduire, prendre l’avion, nous chauffer; pour chacun de nos gestes quotidiens, nous avons besoin d’énergie. Recharger nos téléphones portables ? Tondre la pelouse sans fil ? Nous prenons pour acquis que l’énergie soit disponible partout, à tout moment, qu’elle que soit la quantité nécessaire et à un tarif défiant toute concurrence, n’est-ce pas ? Lorsque la batterie de notre ordinateur finit par flancher, il suffit d’ouvrir un bon vieux livre, mais lorsque les citernes et le bois de chauffage s’épuiseront et que nous ne pourrons plus chauffer l’eau pour nous doucher, notre qualité de vie risque bien d’en pâtir.

Stocker efficacement l’énergie est un élément essentiel de notre vie quotidienne et constitue l’un des principaux enjeux pour les sociétés industrielles modernes. Prenons l’exemple de l’électromobilité. Elle est considérée comme une clé de la mobilité durable du futur. Pourtant elle ne deviendra réalité que si les énergies renouvelables comme l’éolien et le photovoltaïque sont effectivement utilisées pour préserver les ressources fossiles et limiter ainsi les effets du changement climatique.

Mais comment faire entrer le soleil dans nos réservoirs ? Si nous voulons être  électromobiles  à l’avenir, nous aurons besoins de moyens de stockage électrochimiques, en d’autres termes de batteries, qui nous offriront une grande autonomie, seront rapidement rechargeables et légères, car chaque kilo compte. Elles devront être abordables  car au bout du compte, c’est le prix qui fera la différence. Sans oublier  la sécurité et la performance car la conduite doit aussi être un plaisir. Pour le moment, les concepts à base de mélanges de lithium-soufre et de lithium-air semblent les plus prometteurs. Ces nouvelles technologies présentent une plus haute densité énergétique qui permettra de  faire baisser le poids et les coûts tout en augmentant l’autonomie.

Pour les chercheurs, les enjeux du stockage de l’énergie dépassent largement le cadre de l’automobile. Ils s’intéressent notamment aux réseaux et la technologie d’interconnexion. Pour que l’électricité éolienne produite en mer vienne alimenter notre système énergétique et soit transporté sur des milliers de kilomètres en limitant les déperditions du mieux possible pour être acheminée à l’endroit où la population en a  besoin, il faut mettre au point des technologies innovantes comme les supraconducteurs. 

Le soleil ne brille pas 24 heures sur 24 et, généralement pas au moment où nous avons justement envie d’utiliser notre machine à expresso ou notre aspirateur. Alors que faire de l’excédent d’énergie lorsque nous ne consommons pas l’électricité produite ? La recherche développe des batteries géantes, un moyen de stockage stationnaire destiné à compenser  les fluctuations de l’offre et de la demande.

Toutes ces questions préoccupent la recherche  sur  la composition de matériaux et de composants innovants destinés à stocker et transporter l’énergie avec une meilleure efficacité. Car chaque consommateur veut bénéficier  d’un approvisionnement sûr et régulier.

Rejoindre la discussion